Dossier

Changement climatique et sécurité alimentaire

Comment s’adapter au réchauffement général de la planète ?

Au cours des deux dernières décennies, 200 millions de personnes ont été sauvées de la faim. Mais le changement climatique menace ces progrès et c’est l’Afrique qui en pâtira le plus.

L’agriculture est le principal employeur d’Afrique. Mais, dans cette région, les températures moyennes devraient augmenter plus vite que dans le reste du monde. Le rendement des cultures risque donc de baisser et la pauvreté de s’accroître.

Les petits paysans, moteurs de la production africaine, sont particulièrement vulnérables au changement climatique, car ils sont plus marginalisés et dépendent davantage des ressources naturelles. Il est donc important de renforcer dès maintenant la résilience de ces populations à risque.

Dans ce nouveau dossier sur le changement climatique et la sécurité alimentaire, IRIN s’intéresse aux problèmes engendrés par le réchauffement planétaire et aux stratégies d’adaptation adoptées par les populations locales pour atténuer leur vulnérabilité.

L’objectif de cette série, réalisée dans le cadre d’un projet entrepris en collaboration avec les Open Society Foundations, est de tirer des leçons d’expériences menées ailleurs, pour mieux aider les petits agriculteurs à faire face aux difficultés croissantes qu’ils rencontrent. Espace de discussion sur les politiques à mener, elle entend servir de porte-voix aux hommes et aux femmes qui se trouvent en première ligne face au changement climatique.

Au cours des deux dernières décennies, 200 millions de personnes ont été sauvées de la faim. Mais le changement climatique menace ces progrès et c’est l’Afrique qui en pâtira le plus.

L’agriculture est le principal employeur d’Afrique. Mais, dans cette région, les températures moyennes devraient augmenter plus vite que dans le reste du monde. Le rendement des cultures risque donc de baisser et la pauvreté de s’accroître.

Les petits paysans, moteurs de la production africaine, sont particulièrement vulnérables au changement climatique, car ils sont plus marginalisés et dépendent davantage des ressources naturelles. Il est donc important de renforcer dès maintenant la résilience de ces populations à risque.

Dans ce nouveau dossier sur le changement climatique et la sécurité alimentaire, IRIN s’intéresse aux problèmes engendrés par le réchauffement planétaire et aux stratégies d’adaptation adoptées par les populations locales pour atténuer leur vulnérabilité.

L’objectif de cette série, réalisée dans le cadre d’un projet entrepris en collaboration avec les Open Society Foundations, est de tirer des leçons d’expériences menées ailleurs, pour mieux aider les petits agriculteurs à faire face aux difficultés croissantes qu’ils rencontrent. Espace de discussion sur les politiques à mener, elle entend servir de porte-voix aux hommes et aux femmes qui se trouvent en première ligne face au changement climatique.