Sombres perspectives pour la sécurité alimentaire en 2011

Le Programme alimentaire mondial (le PAM) prévoit d’assister 7,3 millions de personnes en Afghanistan en 2011, mais son financement ne suffira que pour nourrir les plus vulnérables pour une durée de quelques mois seulement. Il a besoin de 400 millions de dollars pour continuer ses activités humanitaires l’année prochaine.



Le PAM a lancé un appel aux donateurs pour des financements urgents à travers une Procédure d’appel global (CAP) lancée le 5 décembre, avec pour objectif de combler un déficit alimentaire de 103 600 tonnes (coûtant environ 157 millions de dollars) d’ici le mois de juin.



Le Secrétaire général des Nations Unies a averti, dans un rapport en décembre, que le déficit de financement pourrait affecter l’ensemble des projets du PAM, y compris les programmes « vivres contre éducation » et « vivres contre travail ».



« Si un soutien supplémentaire ne peut pas être obtenu, le PAM devra restreindre ses activités de distributions de nourriture prévues à travers l’Afghanistan », a dit le rapport.



Jusqu’à présent, aucun projet du PAM n’a été suspendu et l’organisation a dit qu’elle utilisait ses ressources afin d’éviter de suspendre l’assistance alimentaire aux plus vulnérables.



« Nous avons classé nos activités par priorité afin de maintenir l’assistance alimentaire vitale, y compris le soutien pour les mères et les enfants, et pour les personnes affectées par un conflit ou une catastrophe naturelle », a dit à IRIN Challiss McDonough, une porte-parole du PAM à Kaboul.



De récents financements provenant des Etats-Unis et du Canada ont amoindri les déficits de blé auxquels a fait face le PAM suite aux inondations catastrophiques au Pakistan en juillet. Mais le Réseau de Systèmes d’Alerte Précoce Contre la Famine (FEWS-NET) financé par l’Agence américaine pour le développent international (USAID) a prédit que plus de la moitié du pays serait en situation d’insécurité alimentaire forte ou modérée en janvier-février. Il a expliqué que les prix du blé avaient augmenté de plus de 31 pour cent depuis juillet 2010 et que des hausses supplémentaires étaient probables durant les prochains mois.



L’Afghanistan reste un des pays du monde souffrant le plus d'insécurité alimentaire, où conflit armé et catastrophes naturelles ont empêché plus de huit millions de personnes d’avoir accès à une nourriture adéquate, selon les agences humanitaires. Elles pensent aussi que la situation humanitaire va probablement se détériorer en 2011.



Combat, déplacement et nourriture



Les forces afghanes et étrangères ont utilisé des hélicoptères militaires pour livrer des fournitures d’aide humanitaire dans au moins trois provinces, a dit la Force internationale d'assistance à la sécurité en Afghanistan.



Des centaines de familles auraient été déplacées dans le sud afghan, dans les provinces de Kandahar et Helmand, où des forces menées par les Etats-Unis sont engagées dans des combats contre les Talibans.



Des responsables des agences d’aide dans les deux provinces ont dit qu’ils avaient besoin de toute urgence de nourriture pour la distribuer aux personnes déplacées affectées par les conflits et à d’autres groupes vulnérables.



« Nous avons demandé de l’aide alimentaire pour 2 500 familles mais nous n’avons encore eu aucun retour du PAM ou d’autres organisations humanitaires », a dit à IRIN Ghulam Farouq Noorzai, directeur du service des réfugiés et des rapatriés à Helmand, ajoutant que 900 des familles avaient été déplacées des districts de Marjah et de Nad Ali dans la province de Helmand.



Pendant ce temps, l’hiver a également un impact : dans la province de Badakhshan située au nord-est, des responsables ont dit que des routes menant à 10 districts avaient été bloquées par la neige et qu’il y avait des inquiétudes au sujet de manque de nourriture.



« Les prix des denrées alimentaires ont augmenté de manière significative et nous sommes très inquiets au sujet de la situation des familles vulnérables inaccessibles », a dit Sayed Nasir Hemat, responsable de la Société du Croissant-Rouge afghan à Badakhshan, ajoutant que son organisation ne possédait pas les ressources suffisantes pour y faire face.



ad/cb – sk/amz