Des milliers de victimes des inondations toujours dans le besoin

Tandis que les pluies continuent de tomber sans discontinuer dans certaines parties du Kenya, entraînant des déplacements de population et la destruction de propriétés et de cultures, des milliers de ménages touchés par les inondations ont toujours besoin d’assistance, selon des sources humanitaires.



Selon une récente mise à jour de la société de la Croix-Rouge kényane (KRCS), « 8 270 ménages [40 165 personnes] ont été déplacés et 40 personnes ont été tuées par les inondations dans l’ensemble du pays. Les activités de subsistance ont, dans une large mesure, été interrompues et des milliers d’habitants ont terriblement besoin d’une aide d’urgence ».



Selon une mise à jour humanitaire sur le Kenya réalisée entre le 22 décembre 2009 et le 22 janvier 2010 par le Bureau des Nations Unies pour la coordination des affaires humanitaires (OCHA), le Centre national de gestion des catastrophes (NDOC) estime à près de 58 000 le nombre de personnes affectées par les inondations au court de la petite saison des pluies (short rains), entre octobre et décembre 2009.



Parmi les derniers à quitter leur foyer à cause des pluies continuelles liées à El Niño, on compte notamment 53 familles du village de Dagamra, dans le district côtier de Magharini, où 404 hectares de maïs vert ont également été détruits.



Selon le directeur des relations publiques de la KRCS, Titus Mung'ou, l’inondation est survenue au moment où « les fermiers étaient prêts à récolter. Certains [des fermiers] vont [patauger] dans l’eau pour essayer de récolter ce qu’ils peuvent », a indiqué M. Mung'ou.



L’inondation a été provoquée par le débordement du fleuve Sabaki, le 13 janvier. Le fleuve a dévié de près de 500 mètres de son cours normal, a dit M. Mung’ou, ajoutant que des denrées non alimentaires comme des bâches et des moustiquaires avaient été distribuées aux familles affectées.



Le 11 janvier, des précipitations importantes en Tanzanie ont causé des crues éclairs dans neuf endroits du district de Taveta, au Kenya, affectant 556 ménages. Selon OCHA, leurs maisons ont été submergées et leurs propriétés, endommagées.



Le district de Taveta est situé à la frontière avec la Tanzanie, où une autre inondation a récemment affecté des milliers de personnes.



D’après M. Mung'ou, si les pluies continuent, des milliers d’habitants du delta du fleuve Tana – entre Garissa, la capitale de la province nord-orientale, et le littoral - pourraient devoir quitter leur foyer. Pour se préparer à cette éventualité, la KRCS a prépositionné du personnel et des denrées, a-t-il ajouté.



aw/mw/gd/ail