Les bailleurs interviennent d’urgence pour contrer la méningite

Le service d’aide humanitaire de la Commission européenne (ECHO) a approuvé l’octroi de 6,2 millions de dollars pour financer la lutte contre la méningite au Niger et au Nigeria – les deux pays les plus gravement touchés d’Afrique de l’Ouest, où au moins 28 000 cas suspects ont été recensés jusqu’ici, en 2009, selon ECHO.



Ces fonds d’urgence ont été approuvés après l’épuisement des 2,5 millions de dollars accordés par ECHO pour le contrôle des maladies infectieuses dans la région, en 2009.



Au 4 avril 2009, quelque 32 000 cas de méningite, dont plus de 1 800 décès, avaient été signalés en Afrique de l’Ouest, d’après ECHO.



Même en diagnostiquant et en traitant la maladie rapidement, jusque 10 pour cent des patients atteints y succombent, généralement dans les 48 heures qui suivent les premiers symptômes, selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS).



Habiba Ahmad, 28 ans, mère de quatre enfants à Kano, un Etat du nord du Nigeria, a expliqué à IRIN que sa fille de trois ans s’était remise d’une méningite après un séjour de deux semaines à l’hôpital, en mars. « Mais j’ai encore peur qu’un de mes trois [autres] enfants attrape la maladie, et que le même cauchemar recommence ».



Elle s’est dite reconnaissante envers le gouvernement pour la gratuité des traitements contre la méningite, mais elle pense que les autorités devraient fournir les médicaments plus tôt. « Le gouvernement n’est pas obligé d’attendre que quelqu’un contracte la maladie et qu’il soit hospitalisé pour lui donner des médicaments ».



Intervention



En réaction à ce que l’OMS a qualifié d’épidémie « exceptionnellement précoce », l’organisme a puisé dans ses réserves de vaccins contre la méningite, débloquant 2,3 millions de doses pour le Nigeria et 1,9 million pour le Niger voisin.



Le programme de stockage a reçu des demandes un mois avant la période où la saison des infections atteint habituellement son paroxysme, selon Alejandro Costa, de l’équipe de préparation et d’interventions épidémiques.



Contrairement à d’autres maladies infectieuses, le vaccin contre la souche de méningite fréquente en Afrique subsaharienne ne protège que pendant une période maximale de cinq ans ; il ne s’inscrit donc pas dans le cadre de la vaccination systématique des enfants. L’OMS recommande la vaccination de masse dans les régions où au moins 10 cas de méningite ont été signalés pour 100 000 habitants, ainsi que dans les zones environnantes.



Dans l’Etat de Kano, qui compte environ 9,4 millions d’habitants, près de 3 000 cas ont été signalés, selon Aisha Isyaku Kiru, commissaire à la santé à Kano. En dépit d’une « pénurie mondiale de vaccins », a-t-elle expliqué, l’Etat a immunisé près de 50 000 habitants, essentiellement dans les zones rurales, et entend en vacciner 240 000 de plus.



« Si nous nous intéressons avant tout [aux] communautés rurales, c’est parce que davantage de cas y ont été signalés et qu’elles sont plus vulnérables à la transmission de la méningite en raison [d’une] mauvaise sensibilisation aux questions sanitaires », a déclaré à IRIN la commissaire à la santé.



Les infections à l’échelle nationale sont plus fréquentes dans le nord, selon le ministère nigérian de la Santé.



Depuis la mi-mars, l’OMS et les organisations humanitaires, dont Médecins sans frontières (MSF), participent aux campagnes de vaccination, menées à la fois au Niger et au Nigeria. Selon les estimations de MSF, plus de deux millions de personnes âgées de deux à 30 ans – le principal groupe à risque - doivent être vaccinées au Niger, et au moins six millions au Nigeria.



Mme Ahmad, de Kano, a expliqué à IRIN qu’elle attendait de faire vacciner ses trois autres enfants. « Je suis très inquiète pour moi-même et les enfants, mais je n’ai pas les moyens d’acheter le vaccin contre la méningite dans une clinique privée, où la dose est vendue jusqu’à 3 000 nairas [20 dollars] ».



La méningite est causée par des bactéries qui s’attaquent aux membranes qui entourent le cerveau et à la moelle épinière.



pt/aa/np/nh/ail