« Je crains la déchirure du tissu social » (AUDIO)

L’artiste guinéen Elie Kamano s’est fait un nom à travers ses chansons dénonçant la corruption et la répression des régimes militaires successifs en Guinée. Mi-octobre, il a fui la capitale guinéenne Conakry, et le pays, après avoir reçu des menaces lui faisant craindre pour sa vie. De passage à Dakar, la capitale du Sénégal, il a raconté, au micro d'IRIN, son expérience et ses inquiétudes pour l’avenir de son pays. L’entretien audio commence avec un extrait de l’un de ses titres les plus connus, « Messieurs les militaires ».









 Ecouter (mp3)