Les inondations font six morts dans la capitale

Les pluies torrentielles qui se sont abattues sur Brazzaville, la capitale congolaise, provoquant de graves inondations, ont fait six morts et au moins 5 000 sans abris.

Les pluies sont tombées sans discontinuer pendant trois jours, emportant de nombreuses maisons et entraînant d’importants déplacements de population, a déclaré vendredi un représentant du gouvernement sur les ondes de la radio nationale.

Les glissements de terrain survenus les deux dernières semaines dans le quartier de Kinsoundi, au sud-ouest de Brazzaville, ont causé la mort de six personnes dont deux enfants de six et huit ans.

Selon Philippe Kokolo, maire-adjoint de Kinsoundi, les autorités ont abandonné les sinistrés et beaucoup d’entre eux n’ont ni nourriture, ni vêtement, ni maison.

Les quartiers de Brazzaville les plus touchés sont ceux de Ngamakosso, Mama Mbouale et Mpila (nord-est), près du fleuve Congo qui est parfois en crue.

Les inondations ont également entraîné l’interruption du trafic ferroviaire sur le tronçon reliant Brazzaville à la ville portuaire de Pointe Noire (sud), et la voie ferrée a été complètement submergée par les eaux.

Au moins 5 000 habitants de la capitale sont sans abri, suite aux glissements de terrain, à l’érosion des sols et aux inondations qui ont endommagé ou emporté des bâtiments et au cours desquels les déplacés ont perdu une bonne partie de leurs biens.

« Les pluies ont rendu les déplacements difficiles », a expliqué Tsoumou Gavouka, le directeur général du ministère des Affaires sociales, de la Solidarité, de l’Action humanitaire et de la Famille. « La plupart des routes non bitumées sont devenues impraticables. »

Depuis mi-octobre, le pays connaît des pluies torrentielles qui, de l’avis des météorologues, devraient diminuer en décembre.

Malgré le nouveau plan national de prévention des catastrophes naturelles mis en place par le gouvernement, les autorités sont incapables de faire face aux effets des pluies torrentielles qui continuent de s’abattre sur le pays.