Sécurité

Nous avons vu ce que vous avez fait – satellites et droits de l’homme

NAIROBI, 26 janvier 2015 (IRIN) - Au début du mois, les images satellite choquantes de destruction dans la ville de Baga, dans le nord-est du Nigeria, et dans les villages voisins, ont fourni des preuves terribles de l’ampleur des crimes perpétrés par le groupe islamique extrémiste Boko Haram. Lire l'article

Forum économique mondial : les retransmissions à ne pas manquer

DUBAÏ, 21 janvier 2015 (IRIN) - Le Forum économique mondial s’est ouvert ce mercredi à Davos, en Suisse. L’évènement réunit comme à l’habitude des stars et des présidents, des universitaires et des banquiers, qui échangent leurs points de vue sur les problèmes du monde, mais aussi sur les opportunités, sous forme de discussions, de présentations, de rapports et de débats d’idées Lire l'article

Controverse autour du massacre de Baga

Nairobi, 16 janvier 2015 (IRIN) - Deux mille ou 150 ? Personne ne semble s’entendre sur le nombre de victimes de l’attaque perpétrée début janvier par le groupe militant islamiste Boko Haram contre la ville de Baga et les villages voisins de cette région du nord du Nigeria. Lire l'article

Boko Haram et l’avenir du Nigeria – Réponses à cinq questions clés

Nairobi, 14 janvier 2015 (IRIN) - Les mauvaises nouvelles se succèdent dans le nord-est du Nigeria. Dimanche [11 janvier], deux enfants soupçonnés d’être les responsables d’attentats-suicides se seraient fait exploser sur un marché bondé – cette attaque, la seconde commise en deux jours, est liée à Boko Haram et aurait été perpétrée par des jeunes filles bardées d’explosifs. Entretemps, le groupe islamique extrémiste a poursuivi ses attaques plus traditionnelles : la semaine dernière, il s’est emparé de Baga, une ville située à la frontière avec le Tchad et a exécuté des civils (les premiers rapports d’Amnesty International faisaient état d’environ 2 000 victimes, mais ils ont été contestés par l’armée. Les chiffres exacts sont inconnus). Lire l'article

République centrafricaine : la crise en chiffres

BANGUI, 13 janvier 2015 (IRIN) - Au cours de l’année passée, la violence n’a pas cessé en République centrafricaine (RCA) malgré de multiples accords de cessation des hostilités et autres tentatives visant à mettre fin au conflit. Depuis la mi-décembre, de nouvelles violences interethniques ont éclaté dans plusieurs localités du pays, poussant des milliers de personnes à fuir. Lire l'article

Quel avenir pour le Yémen ?

Sanaa, 24 décembre 2014 (IRIN) - En 2014, les conflits politiques ont fait plus de 1 500 victimes au Yémen, soit le chiffre le plus élevé depuis les soulèvements de 2011 qui avaient fait environ 2 000 morts parmi les manifestants avant de mettre fin à une longue période de dictature. Lire l'article

Boko Haram alimente l’afflux de déplacés dans la région nigérienne de Diffa

DAKAR, 15 décembre 2014 (IRIN) - Cette année, les milices islamistes nigérianes de Boko Haram ont poussé près de 90 000 personnes à fuir vers la région pauvre de Diffa, au Niger voisin, suscitant des problèmes d’insécurité alimentaire et de protection. Lire l'article

Les PDIP négligées de la Libye

Tripoli, 11 décembre 2014 (IRIN) - « Je suis fatiguée. Je veux rentrer chez moi à Tawargha [une ville située dans le nord de la Libye]. Tout va mal : ça coule dans ma chambre quand il pleut et je n’ai pas d’argent… Je veux seulement rentrer à la maison », a dit Hamama Said à IRIN. Lire l'article

Nord-est du Nigeria : « Des centaines de milliers de personnes ont fui »

Dakar, 1 décembre 2014 (IRIN) - Dans le nord-est du Nigeria, plus de 400 000 personnes ont été contraintes de fuir leurs foyers en raison des violences commises par le groupe militant islamiste Boko Haram. Selon les organisations d’aide humanitaire, ces personnes ont un « besoin urgent » d’aide. Leur nombre risque par ailleurs d’augmenter avec l’intensification des attaques ciblant les civils. Lire l'article

La liste des organisations terroristes des EAU fait scandale

DUBAÏ, 19 novembre 2014 (IRIN) - Les Émirats arabes unis (EAU) ont provoqué la colère et la confusion en incluant plusieurs organisations caritatives et groupes de la société civile occidentaux dans sa liste des « organisations terroristes » aux côtés d’Al-Qaida, de Boko Haram et de l’État islamique. Lire l'article

[Autres articles ]