Lorpu Kah – Mère célibataire au Liberia

Lorpu Kah est une mère célibataire qui élève ses trois fils dans le comté de Maryland, à Harper, une banlieue de la capitale Monrovia.

Nom : Lorpu Kah

Âge : 44 ans

Lieu : Harper dans le comté de Maryland au Liberia

Est-ce que votre époux vit avec vous ? Non.

Quelle est votre activité principale ? Vendeuse au marché.

Quel est votre salaire mensuel ? 200 dollars.

Quel est le montant total de vos revenus – y compris le salaire de votre époux, ainsi que toute autre source de revenus supplémentaire ? 200 dollars.

Combien de personnes vivent chez vous – quels sont vos liens de parenté ? Cinq – trois enfants et mon frère.

Combien de personnes dépendent de votre revenu ou du revenu de votre époux – quels sont vos liens de parenté ? Toute la famille dépend de mon salaire.

Combien dépensez-vous par mois pour la nourriture ? 110 dollars.

Quel est votre aliment de base principal – combien cela vous coûte par mois ? Le riz. Je dépense 60 dollars pour un sac de riz par mois mais cela ne dure généralement pas tout le mois.

Combien payez-vous pour le loyer ? 40 dollars pour une maison avec deux chambres.

Combien dépensez-vous pour le transport ? 20 dollars même si je marche pour aller au marché – cela me prend deux heures.

Combien dépensez-vous par mois pour l’éducation de vos enfants ? 60 dollars – deux de mes enfants vont à l’école communautaire.

Après avoir payé toutes vos factures du mois, combien vous reste-t-il ? 20 dollars, parfois rien.

Avez-vous, vous ou un autre membre de votre famille, été obligé de sauter des repas ou de réduire les portions de nourriture au cours des trois derniers mois ? Nous devons sauter des repas pendant des jours pour continuer à faire vivre la famille.

Avez-vous été obligée d’emprunter de l’argent (ou de la nourriture) au cours des trois derniers mois pour subvenir aux besoins essentiels de votre famille ? J’évite d’emprunter d’argent. Mais le coût de la vie est élevé et je suis donc parfois obligée d’emprunter un peu d’argent pour régler d’autres problèmes à la maison.

« Je vis dans une communauté où il y a beaucoup de mères célibataires qui ont du mal à faire vivre leur famille. Mon mari est mort pendant la guerre civile au Liberia. Il était soldat dans l’armée nationale et quand les rebelles ont attaqué notre communauté, ils ont recherché des soldats du gouvernement pour les tuer – il était parmi les victimes.

« Je vends des légumes, de la viande séchée et des produits courants tels que des chaussons au marché de Red Light [à Red Light, une banlieue de Monrovia] pour survivre et m’occuper de mes fils [Tom, Jerry et Tomah, âgés de 24, 18 et 15 ans]. Mon frère vit aussi avec nous et il m’aide au marché.

« Je vends sur ce marché depuis la fin de la guerre civile. Je gagne environ 200 dollars par mois. Cela couvre à peine le paiement de mes factures. En tant que mère célibataire, je dois travailler très dur ; il n’y a personne pour m’aider. Je le fais toute seule.

« Mais il me reste seulement 20 dollars à la fin du mois – cela me fait honte. Et ça a toujours été comme ça. Parfois, il ne me reste rien.

« Mes enfants vont à l’école communautaire, qui n’est pas chère. Au moins, ils reçoivent une bonne éducation. J’espère qu’ils pourront apprendre et m’aider plus tard.

« La vie au Liberia est chaque jour plus difficile. Parfois, je me demande où nous allons. Les conditions de vie dans le pays sont absurdes. Nous ne vivons pas comme des êtres humains normaux – les temps sont durs et rien n’indique que cela va s’améliorer.

« J’envisage de faire autre chose l’année prochaine. Je veux quelque chose de bien plus important pour en faire profiter ma famille. Récemment, j’ai appris que les femmes libériennes allaient recevoir de petits prêts bancaires. Si c’est le cas, cela nous aidera et nous rendra plus productifs. Si j’obtiens un prêt à la banque, je vais réfléchir à une stratégie pour monter une plus grande entreprise et cela va améliorer notre quotidien ».

pc/aj/cb-fc/amz