Wliar Rahman – Maître d’école au Bangladesh

DHAKA, 29 décembre 2012 (IRIN) - Wliar Rahman, un maître d’école au primaire de 47 ans à Mirpur, un sous-district de la capitale du Bangladesh, Dhaka, vit avec son épouse et leurs deux enfants, et doit sans cesse emprunter de l’argent pour s’en sortir.

Il qualifie sa situation financière de « misérable » et s’inquiète du coût de l’éducation de ses enfants et de l’augmentation du prix des produits de première nécessité ; il ne croit pas que cela va s’arranger d’ici un an.

Nom : Wliar Rahman

Âge : 47 ans

Lieu : le quartier Paikpara à Dhaka, la capitale

Est-ce que votre épouse vit avec vous ? Oui.

Quelle est votre activité principale ? Maître d’école en primaire

Quel est votre salaire mensuel ? Environ 60 dollars par mois.

Quel est le montant total de vos revenus – y compris le salaire de votre épouse, ainsi que toute autre source de revenus supplémentaire ? 75 dollars.

Combien de personnes vivent chez vous – quels sont vos liens de parenté ? Quatre : ma femme, un fils et une fille.

Combien de personnes dépendent de votre revenu ou du revenu de votre partenaire – quels sont vos liens de parenté ? Quatre – tous membres de ma famille.

Combien dépensez-vous par mois pour la nourriture ? Environ 50 dollars.

Quel est votre aliment de base principal – combien cela vous coûte par mois ? Le riz/15 dollars.

Combien payez-vous pour le loyer ? Avant, je payais 25 dollars de loyer tous les mois. Depuis peu, l’école me fournit un logement de deux pièces dans les locaux de l’école.

Combien dépensez-vous pour le transport ? Environ 10 dollars par mois.

Combien dépensez-vous par mois pour l’éducation de vos enfants ? Environ 20 dollars.

Après avoir payé toutes vos factures du mois, combien vous reste-t-il ? Rien.

Avez-vous, vous ou un autre membre de votre famille, été obligé de sauter des repas ou de réduire les portions de nourriture au cours des trois derniers mois ? Pas encore. Par contre, nous avons réduit la taille des portions.

Avez-vous été obligé d’emprunter de l’argent (ou de la nourriture) au cours des trois derniers mois pour subvenir aux besoins essentiels du ménage ? Oui.

« Au cours de ces derniers mois, j’ai dépensé tout mon argent dès le 20 du mois et je n’ai pas eu d’autre choix que d’emprunter des sous à ma famille et à mes amis.

« Ces dernières années, tous les prix ont presque doublé alors que mon salaire est resté le même. Comment suis-je censé m’en sortir ?

« Chaque mois, je dois emprunter de l’argent pour vivre, mais je ne sais pas comment je vais pouvoir rembourser un jour.

« C’est presque impossible d’acheter à manger avec 55 dollars par mois [sur les 75 dollars de son salaire mensuel], mais je n’ai pas le choix. Pour m’en sortir, je réduis les aliments plus nourrissants.

« Le problème des personnes dans mon cas est que nous ne pouvons pas mener une vie de tireur de rickshaw. Je suis professeur d’école et je dois porter de beaux vêtements et envoyer mes enfants à l’école. Comment suis-je censé y arriver avec le même revenu qu’un tireur de rickshaw?

« Le poisson et les légumes étaient moins chers au Bangladesh avant, mais le prix de ces aliments est anormalement élevé. On ne peut acheter aucun légume pour moins de 40 takas bangladais [50 centimes de dollar] le kilo et il est impossible de trouver du poisson à moins de 1,50 dollar.

« Si les prix continuent à grimper de cette façon, j’ai peur de ne plus pouvoir assurer trois repas quotidiens à ma famille… Nous ne pouvons rien faire d’autre que de nous attendre au pire ».

mw/ds/cb-fc/amz