Nouveaux rapports sur les effets du changement climatique dans dix pays en développement

Une série de rapports évaluant les effets du changement climatique dans 23 pays a été publiée en marge de la Conférence des Nations Unies sur le climat à Durban, en Afrique du Sud.



Les rapports réalisés par le UK Met Office Hadley Centre évaluent les dernières recherches réalisées et présentent des projections faisant appel à un large éventail de 21 modèles climatiques également utilisés par le Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat (GIEC).



Les 23 pays étudiés, dont dix pays en développement, représentent de grandes économies et des pays particulièrement vulnérables au changement climatique. La plupart des études relatives aux pays vulnérables et en développement sont basées sur un seul modèle climatique ou sur des variables limitées ; les projections ne sont donc pas exhaustives et ne font pas autorité.



Les rapports ont présenté les conclusions suivantes : une grande incertitude demeure concernant les prévisions de précipitations saisonnières, mais les inondations devraient augmenter d’ici à la fin du siècle au Bangladesh ; la vulnérabilité au stress hydrique devrait augmenter en Égypte ; les informations disponibles ne sont pas suffisantes pour fournir des prédictions précises à long terme sur les sécheresses au Kenya.



Les rapports se sont penchés sur les données climatiques enregistrées de 1960 à 2010, et les projections concernent la période de 2050 à 2100. Les pays en développement examinés sont le Bangladesh, le Brésil, la Chine, l’Égypte, l’Inde, l’Indonésie, le Kenya, le Mexique, le Pérou et l’Afrique du Sud.



jk/he/oa-mg/amz