De fortes pluies font six morts et des milliers de sinistrés

De fortes pluies et des vents violents ont fait six morts, 18 blessés et 4 200 sans-abri au Burkina Faso, selon le Comité national de secours d’urgence et de réhabilitation (CONASUR), un organisme public.

Sept des 13 régions du pays ont été touchées par les pluies, selon Amadé Belem, le secrétaire permanent du CONASUR, et au total, 500 habitations ont été détruites.

C’est à Batié, dans le sud-ouest, que les conditions climatiques ont fait le plus de sans-abri, puisque 1 188 personnes ont été déplacées et sont actuellement hébergées dans des écoles, dans les bureaux des autorités publiques, chez des voisins ou chez des membres de leur famille.

Malgré les dégâts, la situation n’est pas aussi grave que l’année dernière quand, à la fin du mois d’août, au moins 23 000 personnes avaient été touchées par les inondations qui avaient été signalées dans l’ensemble du pays. Le bilan s’élevait à 146 000 sinistrés à la fin de la saison des crues, et 83 personnes avaient trouvé la mort.

« Comparé à l’année dernière […] la situation est bien moins alarmante », a déclaré M. Belem à IRIN. « Jusqu’ici, nous avons pu pourvoir aux besoins des populations touchées, mais nous savons pas si nous avons tout ce qu’il faut : cela dépendra de l’ampleur de la situation ».

Certaines personnes, déplacées par les inondations de 2007, sont encore vulnérables, leurs domiciles n’ayant jamais été reconstruits, d’après M. Belem.

Romain Guigma, responsable des secours d’urgence à la Croix-Rouge burkinabè a confirmé que la situation était plus gérable que l’année dernière.

« Ce matin [le 1 septembre], j’ai appelé toutes les provinces, mais maintenant, la situation est calme », a-t-il déclaré à IRIN.

bo/aj/nr/nh/ail