L'ONU commence à former des instructeurs de police

La Mission de l'ONU en République démocratique du Congo (MONUC) a commencé lundi à former 54 instructeurs de la police civile sur les droits de l'homme dans la ville de Kisangani, capitale de la Province Orientale, à l'est du pays.

Il s'agit de la première des deux formations de cinq semaines organisées par la MONUC, a rapporté UN News, le Centre de nouvelles de l'ONU. Le commissaire de la police civile de la MONUC, le général Gerardo Chaumont, a indiqué à IRIN que cette première phase serait un "ballon d'essai pour la phase numéro deux", qui prévoit la formation de 54 autres instructeurs. "Si cette opération est un succès, nous étendrons notre formation à d'autres villes," a-t-il fait savoir.

A l'issue de leur formation, les instructeurs formeront à leur tour les policiers qui serviront dans l'ensemble de la Province Orientale et qui faciliteront le retrait de Kisangani du groupe rebelle pro-rwandais, le Rassemblement congolais pour la démocratie (RCD-Goma), qui contrôle la province ainsi que Kisangani.

Dans son dernier rapport sur la MONUC, le secrétaire-général de l'ONU Kofi Annan a souligné la nécessité d'améliorer les méthodes de mise en vigueur de la loi dans l'ensemble de la République démocratique du Congo. "Dans la mesure du possible, le corps de police devra être professionnalisé afin de le protéger contre toute influence politique indue et afin de souligner son caractère civil et non militaire," a-t-il insisté.

Cette formation policière résulte de la requête du Conseil de sécurité de l'ONU en faveur de la démilitarisation de Kisangani qui, le 14 mai, a été le théâtre de violents combats entre le RCD-Goma et une faction dissidente.

Cependant, le gouvernement de Kinshasa reste sceptique quant à la situation qui découlera du retrait de la MONUC de la Province Orientale. "Nous pensons que le RCD-Goma et le Rwanda ont injecté des policiers rwandais dans cette sélection," a déclaré à IRIN Irung Awan, le ministre adjoint à la défense du gouvernement congolais.

Les futurs instructeurs de police ont été sélectionnés pour cette formation par le personnel des Nations unies à partir d'une liste fournie par le RCD-Goma, a rapporté UN News.