Vrai ou faux : La Turquie se sert-elle de l’EI comme prétexte pour combattre les Kurdes ?

À la fin du mois de juillet, la Turquie a lancé des frappes aériennes contre l’autoproclamé État islamique (EI). Les États-Unis ont salué cette initiative, la considérant comme un tournant dans la mise au point d’une stratégie conjointe pour lutter contre le groupe islamiste.

Or le lendemain, Ankara a également relancé sa campagne militaire contre le Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK), en bombardant notamment des bases rebelles dans les montagnes du nord de l’Irak, de l’autre côté de la frontière. Une guerre civile sanglante a opposé la Turquie et les séparatistes du PKK pendant 30 ans, jusqu’à ce qu’un cessez-le-feu soit conclu en 2013.

La Turquie ferait-elle semblant de s’engager pour lutter contre l’EI afin de pouvoir s’en prendre aux séparatistes kurdes, ses ennemis de longue date ?

Cliquez ici pour voir notre infographie.