La sélection d’IRIN : Documents d’information, norme fondamentale et crêpage de chignon

Voici la liste des lectures recommandées par IRIN. Chaque semaine, notre réseau mondial de correspondants spécialisés partage sa sélection d’articles de recherche, d’interviews, de rapports, de billets de blogues et d’articles de fond à ne pas manquer pour rester au fait de l’actualité mondiale en matière de crises. Nous signalons également les conférences importantes à venir, les publications de livres et les débats sur les politiques.

À lire : notre Top 5

A deadly spiral of sectarian violence - a year on from IS onslaught on Iraq [Une spirale funeste de violences sectaires – un an après l’assaut de l’EI contre l’Irak]

Ce rapport interactif détaillé d’Amnesty International se présente sous la forme d’une chronologie cartographiée des souffrances endurées par les civils irakiens pris dans le conflit entre le groupe autoproclamé État islamique (EI) et les forces gouvernementales. Des récits de témoins accompagnent les conclusions des recherches menées par Amnesty sur les divers massacres perpétrés par l’EI et par d’autres milices.

Yemen’s tragedy: A First Responder's Blog [La tragédie yéménite : le blogue d’une première intervenante]

Doa’a Kutbi Omer, agente de santé auprès d’International Medical Corps (IMC), a été contrainte de fuir son foyer avec son mari et son bébé à la suite d’une attaque perpétrée le mois dernier contre son quartier à Aden, au Yémen. Dans cette série d’émouvantes entrées de journal, elle décrit de quelle façon les violences ont affecté sa routine quotidienne et son travail. Elle partage maintenant un appartement de quatre chambres avec 21 autres personnes et s’occupe des victimes du conflit dans un hôpital disposant de ressources limitées où les coupures d’électricité sont fréquentes.

Briefing Papers: What are they for and what do they tell us? [Documents d’information : quelle est leur utilité et que nous disent-ils ?]


Vous avez du mal à lire tous les documents publiés à l’approche du Sommet humanitaire mondial (SHM) de l’an prochain ? Ce rapport, produit pour le récent Forum mondial de l’ALNAP pour l’amélioration de l’action humanitaire, présente toutes (ou presque toutes) les références à lire sur la réforme humanitaire, y compris des prises de position d’organisations non gouvernementales (ONG) et des documents produits avant et après les divers événements de consultation organisés pour le SHM jusqu’à présent. Les tableaux et les icônes facilitent la recherche et les documents sont classés par thèmes et par sujets.

Core Humanitarian Standard: do NGOs need another set of standards? [Norme humanitaire fondamentale : les ONG ont-elles besoin d’un autre ensemble de normes ?]

La toute nouvelle norme humanitaire fondamentale sur la qualité et la redevabilité (Core Humanitarian Standard, CHS) vise à améliorer la qualité et l’efficacité du travail mené par les ONG et à développer leur redevabilité. Cette série de questions et de réponses permet de mieux comprendre la norme humanitaire fondamentale et ce que les gens du secteur en pensent. L’idée était d’établir un ensemble plus simple de repères, mais on peut se demander si la norme est trop générale et si elle n’est pas suffisamment étoffée.

Cat-fight among the S. Sudan experts and the failure of peace-making [Crêpage de chignon entre les experts du Soudan du Sud et échec du rétablissement de la paix]


L’universitaire et analyste du Soudan John Young appelle les experts à cesser de se « crêper le chignon » pour tenter de déterminer ce qui a cloché au Soudan du Sud. Le débat a été déclenché par une récente série de deux courts documentaires réalisée par Al Jazeera et traitant du processus de paix. « Pour paraphraser Shakespeare, les querelles entre les divers conciliateurs et aspirants conciliateurs sont essentiellement des affaires internes entre des gens qui partagent le même objectif de paix et elles font donc beaucoup de bruit pour rien », observe-t-il. L’auteur plaide en outre en faveur d’un changement fondamental dans l’approche privilégiée.

À regarder :

Al Jazeera Investigates – Al Qaeda Informant [Al Jazeera enquête : interview avec un ancien agent d’Al-Qaida]

Un ancien agent d’Al-Qaida et informateur du gouvernement donne une interview saisissante sur la chaîne Al Jazeera. Il soutient que le gouvernement yéménite de l’ancien président Ali Abdullah Saleh travaillait main dans la main avec Al-Qaida dans la péninsule arabique (AQPA) tout en accordant son soutien à la campagne de drones menée contre le groupe et dirigée par les États-Unis.

À écouter :

Will Anyone Help The Rohingya? [Quelqu’un aidera-t-il les Rohingyas ?]


Cet épisode de The Inquiry, la série hebdomadaire de BBC World Service, examine la situation désespérée des Rohingyas, ces musulmans apatrides qui vivent dans l’ouest du Myanmar et qui font face à la pauvreté et à l’exclusion. Les invités se demandent pourquoi personne ne semble prêt à défendre cette minorité fortement discriminée, pas même l’icône de la démocratie et lauréate du Prix Nobel de la paix Aung San Suu Kyi.

À venir :

AIDF Asia: Aid & Response Summit 2015

16-18 juin, Centre de conférence des Nations Unies à Bangkok
Cette conférence de trois jours rassemblera des hauts représentants des gouvernements, des agences des Nations Unies, des ONG, des universitaires et des représentants du secteur privé. Les participants examineront de quelle façon la technologie et l’innovation peuvent permettre d’améliorer le travail humanitaire et de développement dans la région Asie-Pacifique. L’accent sera mis sur la réponse aux catastrophes et le changement climatique. L’envoyé spécial d’IRIN, Obinna Anyadike, animera un panel sur les réseaux sociaux dans l’humanitaire et les communications.

Une publication d’IRIN :

Un rapport sur les droits de l’homme en Érythrée conduit à reconsidérer la protection des migrants 

Plusieurs pays ont récemment durci leur position face aux demandes d’asiles déposées par des Érythréens après la publication d’un rapport danois insinuant que la plupart des migrants venant d’Érythrée auraient quitté leur pays pour des raisons économiques. Les résultats d’une enquête sur les droits de l’homme en Érythrée menée pendant un an par les Nations Unies révèlent a contrario que cela pourrait être une grosse erreur. IRIN s’interroge à savoir si les pays qui ont durci leur politique ne devraient pas revenir sur les changements hâtifs auxquels ils ont procédé. La commission des Nations Unies a découvert des preuves attestant de la responsabilité de l’État totalitaire dans des « violations graves, systématiques et généralisées des droits de l’homme », y compris des exécutions extrajudiciaires, des actes de torture, des détentions arbitraires, des disparitions forcées et l’imposition d’un service national à durée indéfinie pouvant être assimilé à du travail forcé.


lr/ag-gd/amz