Répartition du budget d’aide du premier donateur mondial

En 2013, les Émirats arabes unis (EAU) ont consacré plus de 5,5 milliards de dollars – 1,33 pour cent de son revenu national brut (RNB) – à l’aide publique au développement (APD). Le pays a ainsi enregistré le rapport APD/RNB le plus élevé de tous les pays du monde pour cette année-là.*

Cette semaine, le ministère de la Coopération internationale et du Développement émirien (MICAD) a présenté une ventilation détaillée des sommes allouées à l’aide étrangère en 2013. Au total, le pays a apporté son soutien à 145 pays, et notamment à l’Égypte, qui en a été le principal bénéficiaire cette année-là. Voici une analyse de certaines des principales tendances.

- Les dépenses de développement – l’aide budgétaire, les subventions à l’achat de carburant et les dépenses en matière de santé, d’éducation, d’infrastructures, d’agriculture, d’énergie et de biodiversité, etc. – représentent 94,6 pour cent de la somme totale.

- Le gouvernement égyptien a reçu 4,6 milliards de dollars, soit plus de 80 pour cent de la somme allouée à l’APD et quatre fois le montant total affecté à l’aide par les EAU en 2012 (voir le diagramme ci-dessous).

 - Les causes humanitaires – l’aide alimentaire, l’hébergement et les autres formes de secours d’urgence – ont obtenu 144,3 millions de dollars (2,45 pour cent) et 173,96 millions de dollars (2,95 pour cent) ont été alloués à des projets caritatifs, notamment à des sites religieux et à des petites organisations (voir le diagramme ci-dessous).

- Des abris et des denrées non alimentaires ont été distribués dans 10 pays – l’Irak, la Jordanie, le Kazakhstan, le Liban, le Pakistan, la Palestine, les Philippines, le Soudan, la Syrie et la Turquie – dans le cadre de 32 projets.

- Près des deux tiers de l’aide humanitaire versée par les EAU – 87,2 millions de dollars – ont été affectés aux réfugiés syriens en Irak, en Jordanie, au Liban et en Turquie.

- En 2013, les Émirats arabes unis ont expédié 735 tonnes de dattes dans divers pays du monde.

Pour en savoir plus : Aide humanitaire – Vers une augmentation de la participation des Émirats arabes unis

Service cinq étoiles à l’émirienne pour les réfugiés

*Selon le Comité d’aide au développement (CAD), l’organe de l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) responsable des questions liées à l’aide humanitaire, au développement et à la réduction de la pauvreté dans les pays en développement.

lr/am-jd-gd/amz