Mali

Quel avenir pour IRIN ?

NAIROBI, 6 avril 2014 (IRIN) - Peut-être avez-vous eu écho des débats publics dont l’avenir d’IRIN a récemment fait l’objet, suscités notamment par cette pétition en ligne, lancée de manière indépendante par une lectrice basée aux États-Unis la semaine dernière. Afin de dissiper tout malentendu, nous tenons à vous exposer nous-mêmes la situation. Lire l'article

Les Maliens de retour chez eux sont confrontés à des difficultés économiques

BAMAKO, 1 avril 2014 (IRIN) - Les Maliens déplacés, de retour chez eux dans le nord du pays, disent être confrontés à des difficultés économiques, car leur commerce, leur bétail, ainsi que les autres moyens de subsistance ont été détruits. D’autre part, les personnes toujours déplacées affirment avoir surtout besoin d’une aide financière. Lire l'article

Des progrès limités dans la lutte contre l’exploitation des talibés

DAKAR, 24 mars 2014 (IRIN) - Selon un rapport de Human Rights Watch (HRW) publié le 19 mars, peu d’efforts ont été faits pour mettre fin à la mendicité des enfants et sévir contre les écoles coraniques qui exploitent les dizaines de milliers de garçons qui les fréquentent, et ce, en dépit des promesses du gouvernement sénégalais. Lire l'article

L’histoire de deux soldats – d’anciens leaders maliens appelés à rendre des comptes

BAMAKO, 19 mars 2014 (IRIN) - Alors que le Mali amorce une période difficile de réconciliation nationale et de reconstruction d’un État divisé, deux figures clés de l’histoire récente – l’ancien président Amadou Toumani Touré et le général Amadou Haya Sanogo, auteur d’un coup d’État en 2012 – sont appelées à rendre des comptes. Lire l'article

À peine sorti de la crise, le Mali en proie à la faim

BAMAKO, 4 mars 2014 (IRIN) - Alors que le Mali se remet doucement de la crise politique de 2012 et de l’insurrection islamiste dans le Nord, le nouveau gouvernement et ses partenaires mettent l’accent sur le développement à long terme. Cependant, les groupes d’aide humanitaire préviennent qu’il est urgent de répondre aux besoins humanitaires. Il faudra notamment s’assurer que les populations extrêmement vulnérables du nord du pays reçoivent plus d’aide alimentaire. Lire l'article

Espoirs de réconciliation à Tombouctou

TOMBOUCTOU, 3 mars 2014 (IRIN) - Les habitants de Tombouctou, la capitale culturelle du Mali, espèrent que la ville pourra tirer parti de sa longue tradition de tolérance pour rétablir des liens sociaux fragilisés par l’occupation des islamistes, qui a duré 10 mois. On accuse toujours les communautés arabes et touarègues de leur avoir apporté leur soutien. Lire l'article

Dans l’attente d’une résolution à Kidal, au Mali

BAMAKO, 18 février 2014 (IRIN) - Malgré les efforts internationaux pour rétablir la paix au Mali, la région de Kidal, située au nord du pays, reste un bastion du MNLA [Mouvement national pour la libération de l'Azawad]. Alors que le reste du pays se remet lentement de l’occupation par les rebelles et les islamistes, les autorités craignent que le climat persistant de défiance et d’hostilité qui règne à Kidal ne déstabilise le pays. Lire l'article

La nouvelle approche des Nations Unies pour venir en aide aux 20 millions d’affamés au Sahel

DAKAR, 5 février 2014 (IRIN) - Au Sahel, plus de 20 millions de personnes auront besoin de l’aide alimentaire en 2014, soit 8,7 millions de plus qu’en 2013, d’après les estimations des Nations Unies qui ont lancé le 3 février un plan triennal (et non plus annuel) ambitieux pour la région du Sahel. Lire l'article

La corruption appauvrit les sociétés de l’Afrique de l’Ouest

DAKAR, 5 janvier 2014 (IRIN) - Dans de nombreux pays d’Afrique de l’Ouest, qui affichent déjà des indicateurs de développement alarmants, la corruption généralisée gangrène des services publics de piètre qualité. D’après les observateurs, les pots-de-vin menacent la bonne gouvernance et font sombrer de plus en plus de gens dans la pauvreté. Lire l'article

Comment favoriser l’autonomie des ONG locales ?

Dakar, 23 décembre 2013 (IRIN) - Les agences des Nations Unies et les organisations non gouvernementales internationales (ONGI) insistent de plus en plus sur la nécessité de tendre la main à de nouveaux partenaires, incluant les ONG locales, pour développer leur capacité à répondre aux crises humanitaires. Il semble pourtant que les agences n’aient pas changé de routine : « elles arrivent, fixent le programme, font leurs activités et repartent », a dit Sayadi Sani, coordonnateur de BEFEN, une ONG nigérienne de prise en charge de la malnutrition. Comment les organisations d’aide humanitaire peuvent-elles donner davantage d’autonomie aux ONG locales ? Lire l'article

[Autres articles ]