Les Plus Lus

La guerre crée des écologistes

anaa, 29 juillet 2015 (IRIN Français) - Si vous scrutez la ligne d'horizon de Sanaa, la capitale yéménite, vous ne verrez rien d'autre que des ruines. Depuis quatre mois, la coalition menée par l'Arabie saoudite bombarde le Yémen et les dégâts sont manifestes – des fenêtres soufflées aux monceaux de gravats en lieu et place des anciens bâtiments. Cependant, si vous regardez d'un peu plus près, vous remarquerez quelque chose de nouveau – les toits de la ville sont parsemés de petits rectangles. Lire l'article

La migration illégale menace le régime d'asile européen

Nairobi, 31 juillet 2015 (IRIN Français) - Christopher Horwood, fondateur et coordonnateur du Secrétariat régional sur la migration mixte (Regional Mixed Migration Secretariat, RMMS), basé à Nairobi, au Kenya, a travaillé dans les secteurs de l'aide humanitaire et du développement pendant plus de 30 ans. Dans une nouvelle chronique, il appelle les dirigeants de l'Union européenne à repenser leur approche contradictoire en matière de migration illégale. Lire l'article

Pourquoi les enfants migrants jouent-ils aux adultes en Italie

Rome, 29 juillet 2015 (IRIN Français) - Chaque midi à Rome, la rue arborée du centre culturel Baobab - géré par la diaspora érythréenne locale - s’anime, tandis que des migrants attendent à la file d’y recevoir une assiette de nourriture. Lire l'article

Les femmes et l’aide humanitaire : il ne suffit pas de cocher des cases

DUBAÏ , 30 juillet 2015 (IRIN Français) - Les organisations d’aide humanitaire conviennent aisément qu’il est important de mener des programmes qui tiennent compte des disparités entre les sexes, mais peu d’entre elles ont mis au point des méthodes concrètes d’évaluation des impacts pour les personnes qu’elles sont censées aider. Lire l'article

Survivre à la chaleur accablante dans les camps irakiens

Erbil, 30 juillet 2015 (IRIN Français) - Fa’iza a fui Mossoul lorsque le groupe qui se fait appeler État islamique (EI) a envahi la ville. Elle souffre du cancer du sein et ses symptômes sont aggravés par la chaleur extrême. Il fait 46 degrés Celsius à Baharka, un camp de déplacés situé dans le Kurdistan irakien, au nord du pays, et cette mère de cinq enfants est tendue. Elle n’a pas pu utiliser son ventilateur pendant la majeure partie de la matinée en raison d’une panne d’électricité prolongée. « Je suis malade… Et cette chaleur rend les choses beaucoup plus difficiles », a-t-elle dit. Lire l'article