Cameroun

L’insécurité aggrave les pénuries alimentaires au Cameroun

MAROUA, Cameroun, 21 mai 2015 (IRIN) - Il devient de plus en plus difficile de trouver de la nourriture dans l’Extrême-Nord camerounais, disent les habitants de la région, non seulement parce que c’est actuellement la période de soudure, mais aussi parce que l’insécurité due à la présence de Boko Haram a gravement perturbé les activités agricoles et le commerce transfrontalier. Lire l'article

Les attaques de Boko Haram déclenchent une crise de l’éducation au Cameroun

MAROUA, Cameroun, 13 mai 2015 (IRIN) - Dans le nord du Cameroun, des dizaines de milliers d’enfants - parmi lesquels de nombreux réfugiés en provenance du Nigéria voisin – sont déscolarisés en raison des attaques transfrontalières de Boko Haram. Lire l'article

Les soldats camerounais défient Boko Haram dans la lutte contre la polio

MAROUA, 15 avril 2015 (IRIN) - Comment faire pour administrer le vaccin antipolio aux femmes et aux enfants vivant dans les régions isolées exposées aux attaques des militants de Boko Haram ? Il suffit de donner aux soldats les doses de vaccin à administrer. Lire l'article

Comment Boko Haram a amené la faim dans le nord du Cameroun

MAROUA, 30 janvier 2015 (IRIN) - Plus d’un demi-million de personnes dans la région de l’Extrême-Nord au Cameroun ont un besoin urgent d’aide alimentaire, a déclaré le gouvernement. En effet, à cause des attaques du groupe extrémiste Boko Haram, les agriculteurs ont déserté leurs champs, les marchés locaux ont fermés et la circulation des personnes et des biens a cessé. Lire l'article

Des écoles du nord du Cameroun attaquées par Boko Haram

YAOUNDÉ, 7 décembre 2014 (IRIN) - Selon les autorités, près de 70 écoles de la région de l’Extrême-Nord du Cameroun ont été obligées de fermer, ont été endommagées ou n’ouvrent que par intermittence depuis que les insurgés du groupe nigérian Boko Haram se sont mis à traverser la frontière de manière récurrente. Lire l'article

Près de 25 millions de personnes en situation d'insécurité alimentaire au Sahel

DAKAR, 30 octobre 2014 (IRIN) - Les taux d'insécurité alimentaire et de malnutrition se détériorent au Sahel. Selon le bureau de la coordination des affaires humanitaires des Nations Unies (OCHA), cela se doit en partie au conflit et à l'instabilité en République centrafricaine (RCA), dans le nord du Mali et dans le nord-est du Nigeria. Lire l'article

Stigmatisation des Libériens en Amérique

NEW YORK, 21 octobre 2014 (IRIN) - Les immigrés africains installés aux Etats-Unis et originaires des trois pays touchés par Ebola - le Liberia, la Guinée et la Sierra Leone - font face à de fortes pressions pour aider leurs familles et les communautés africaines dévastées. Mais ils sont confrontés à un défi supplémentaire : celui de la stigmatisation. Lire l'article

Conditions de vie difficiles pour les réfugiés nigérians au Cameroun

Maroua, 8 octobre 2014 (IRIN) - Les milliers de Nigérians qui ont fui les attaques perpétrées par le groupe islamiste Boko Haram vivent entassés dans le camp de réfugiés de Minawao, établi dans la région de l’Extrême-Nord du Cameroun. Leurs conditions de vie sont de plus en plus insalubres et ils sont exposés au risque de rougeole et d’autres maladies, selon les agences d’aide humanitaire. Lire l'article

Des attaques entravent le travail humanitaire dans le nord du Cameroun

DAKAR, 18 août 2014 (IRIN) - Selon les travailleurs humanitaires, la recrudescence des attaques menées par Boko Haram, la milice islamiste radicale nigériane, limite les opérations d’aide humanitaire dans la région camerounaise de l’Extrême-Nord, où des milliers de Nigérians sont venus trouver refuge. Lire l'article

Le choléra réapparaît au Cameroun

YAOUNDÉ, 7 août 2014 (IRIN) - Les pluies et l’insécurité liée à la présence de militants islamistes nigérians viennent aggraver l’épidémie de choléra qui sévit dans le nord du Cameroun. Au moins 75 personnes sont décédées et 1 400 autres ont été infectées depuis le mois d’avril. Selon les experts, la rareté de l’eau, la médiocrité du système de santé publique et les pratiques hygiéniques risquées ont fait réapparaître la maladie, qui avait durement frappé le pays entre 2009 et 2011. Lire l'article

[Autres articles ]