En Bref – Retour des réfugiés birmans mais préparation à un nouvel afflux

Bien que la quasi-totalité des 20 000 réfugiés ayant fui le Myanmar vers la Thaïlande le 8 novembre à la suite de violences post-électorales soient maintenant rentrés, les agences humanitaires à la frontière thaïlandaise se préparent à faire face à une nouvelle flambée de violences.



« Nous avons des plans de contingence en place et il y a maintenant une mobilisation supplémentaire », a dit Leonard Buckles, du Thailand Burma border consortium, à IRIN depuis Mae Sot le 10 novembre.



Base 369, le camp principal de la Police des frontières thaïlandaises dans le district de Mae Sot, dans la province de Tak – théâtre d’un effort humanitaire majeur après l’élection du 7 novembre au Myanmar – était vide le 10 novembre.



Mais les tensions restent fortes entre les forces du groupe ethnique Karen et l’armée birmane. « Nous nous préparons à des attaques de la part du SPDC [les soldats gouvernementaux du Myanmar] », a dit le colonel Ner Dah Mya, un commandant de l’armée de libération nationale Karen, l’une des forces ethniques qui combattent les autorités du Myanmar. « Nous nous attendons à d’autres combats et à ce que davantage de réfugiés traversent la frontière vers la Thaïlande ».



nr/nb/mw/ail