Le gouvernement lance un convoi humanitaire

Emilienne Raoul, la ministre des affaires sociales et de l'action
humanitaire en République du Congo a donné, le 24 décembre 2003 à
Brazzaville la capitale, le coup d'envoi d'un convoi d'aide humanitaire. Cette aide est destinée aux populations de Mayama, dans le département du Pool, au sud-est du pays, a rapporté un communiqué officiel.

Cette opération a été financée par l'ambassade de France en République du
Congo. "J'avais lancé un appel, il y a quelques mois aux corps diplomatiques pour nous venir en aide. L'ambassade de France a répondu en nous offrant ce don," a déclaré la ministre.

L'aide humanitaire comprend "1000 bâches, 2000 nattes, 2380 moustiquaires imprégnées, 4000 couvertures, etc. Elle est destinée à une population d'environ 5000 personnes dans le district de Mayama et dans le village voisin de Nkoue," a précisé le communiqué.

La distribution de l'aide sera assurée par l'ONG Caritas-Congo selon des listes personnalisées approuvées par les autorités locales. L'objectif étant d'assurer la transparence des opérations. Le secrétaire général de cette structure, Paul Richard Manou de Mahoungou, a par ailleurs assuré que ce don atteindrait la population ciblée. "Les bénéficiaires de cette aide ont été recensés. Au niveau de Mayama, 1001 familles sont concernées par ces biens," a rapporté le communiqué en le citant. Il s'agit notamment des femmes enceintes, des enfants et des vieillards.

La France a également fourni une dizaine de tonnes de Semences "composées essentiellement de maïs, d'arachides, de haricots et d'échalotes. Près de 3000 personnes établies dans les districts de Mayama, Kindamba, Vindza et Kimba,
bénéficieront de cette aide," a encore ajouté le gouvernement. La France avait aussi formé des agriculteurs en vue de relancer le secteur de l'agriculture. Le ministre de l'action humanitaire avait pour sa part distribué du matériel aratoire aux populations pour leur permettre de mener ces activités.