Un forum international fait le lien entre la désertification et la pauvreté

Des écologistes et des officiels gouvernementaux ont produit une position unifiée des pays les plus affectés par la désertification au terme d'un forum récent de quatre jours dans la capitale du Cap-Vert, Praia, a annoncé lundi le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD).

La 'Déclaration de Praia,' qui sera présentée au Sommet mondial sur le développement durable, qui aura lieu en août à Johannesburg, en Afrique du Sud, stipule que "la pauvreté est liée à la désertification et à la sécheresse en un cercle vicieux caractérisé par une dégradation du sol et par une perte des ressources ».

La déclaration recommande que le sommet considère la lutte contre la désertification et la promotion de la gestion des ressources naturelles comme une stratégie majeure en vue de réduire la pauvreté. Elle a aussi vivement encouragé à une coopération accrue aux niveaux sous régional et régional pour garantir un partage transfrontière du savoir faire et des ressources dans la gestion des écosystèmes arides.

Le représentant résident du PNUD au Cap-Vert, Joseph Byll-Cataria, a déclaré qu'il était « évident que les pays arides sont les plus affectés par la pauvreté ».

Durant la réunion du 5 au 8 mars, des écologistes et des responsables gouvernementaux d'une soixantaine de pays ont discuté de l'application de la Convention de l'ONU de lutte contre la désertification (1994), et de sa relation avec la lutte contre la pauvreté. Plus de 170 pays sont désormais parties à la convention. Le forum, qui précède la réunion de Johannesburg, a été organisé par le gouvernement du Cap-Vert, par le PNUD et par le secrétariat de la convention de l'ONU.