World Vision commencera un programme de santé et de nutrition

World Vision débutera cette semaine un nouveau programme de santé et de nutrition au bénéfice des enfants souffrant de malnutrition aux alentours de la localité de Beni, à l'est de la RDC, a indiqué World Vision ce jeudi à IRIN. Le programme incluera un centre d'alimentation thérapeutique et six centres d'alimentation complémentaire, chacun desservant 100 enfants par mois pendant le prochain semestre. Le Programme alimentaire mondial (PAM) fournira de la nourriture aux centres d'alimentation complémentaire, et l'UNICEF procurera du lait thérapeutique. Le projet sera financé par le Bureau humanitaire de la Commission européenne (ECHO) et par World Vision Allemagne.

La persistance des combats aux alentours de Beni a fait 40 000 déplacés à l'intérieur, qui vivent dans des communautés paupérisées, selon World Vision, qui va également évaluer les possibilités de distribution de produits non alimentaires et d'amélioration de l'accès à l'eau, une préoccupation majeure pour ces communautés. Les programmes nutritionnels s'accompagneront de traitement de santé, de services de soins et d'éducation sanitaire. Le centre sera ouvert à tous les enfants dans le besoin, qu'ils soient déplacés ou issus des communautés d'accueil.

"Le RDC est la plus grande crise de l'Afrique, avec 16 millions de personnes confrontées à l'insécurité alimentaire, mais nous nous sommes battus pendant plusieurs années pour que ces programmes soient financés", a indiqué Eleanor Monbiot, membre de l'Equipe de secours de World Vision en Afrique. "Les besoins sont énormes", a souligné Philippe Guiton, directeur de l'Equipe de secours de World Vision en Afrique, qui vient de rentrer d'une mission d'évaluation dans la zone. "Mais les gens sont très motivés pour améliorer leur propre existence, et World Vision a la possibilité extraordinaire d'apporter des changements significatifs pour la population de l'est de la RDC", a-t-il ajouté.

Le bureau a été établi dans la localité de Beni, et le programme de santé et de nutrition sera étendu à la localité d'Oicha, et éventuellement à Mutwnaga dans le futur. "Nous allons travailler à travers les comités locaux de santé du village car il n'y a vraiment aucune autre ONG là-bas", a expliqué M. Guiton. "Les gens sont très motivés - j'ai vu un centre de santé tout neuf, entièrement construit sur l'initiative propre et avec des dons de la communauté locale".